3 jours d’immersion au cœur de la Camargue

Région sauvage et singulière, la Camargue offre des paysages colorés qui abritent une faune et une flore unique, avec des milliers d’espèces protégées. Elle est aussi le cœur d’une forte identité culturelle bâtie autour de cette nature indomptée.

Située dans le sud de la France, à cheval entre les départements du Gard et des Bouches-du-Rhône, elle s’est constituée par l’action du Rhône qui se divise en delta pour se jeter dans la mer Méditerranée. Délimitée par Arles au nord, Aigues-Mortes à l’ouest et Salin-de-Giraud à l’Est, le cœur battant de la Camargue se trouve surtout autour de sa capitale les Saintes-Maries-de-la-Mer.

Les influences conjuguées du fleuve et de la mer ont structuré la région en y créant de nombreux étangs, lagunes et marais. Ce sont ces mêmes influences qui jouent sur la salinité de l’eau et qui rendent la région propice à l’exploitation du sel par l’homme, et ceci depuis l’Antiquité.

Que votre intérêt se porte sur la culture et l’histoire (villes et monuments, courses camarguaises et manades), sur les paysages et la nature (marais, salins, chevaux, flamands roses et autres oiseaux), sur le bon vivre (vins, riz, viande de taureau), ou même sur les trois, nous vous invitons à passer quelques jours en Camargue pour en découvrir ses richesses!

Que voir et que faire lors de votre séjour en Camargue ?

1 | Flâner à Aigues-Mortes, la cité fortifiée
2 | S’émerveiller dans les salins roses d’Aigues-Mortes
3 | Observer les oiseaux au parc ornithologique du Pont-de-Gau
4 | Visiter la capitale de la Camargue : les Saintes-Maries-de-la-mer
5 | Découvrir une manade : une immersion dans la culture camarguaise
6 | Rouler le long de l’étang de Vaccarès jusqu’à la plage de Piémasson
7 | Voir les marais salants de Salin de Giraud

1 | Flâner à Aigues-Mortes, la cité fortifiée

Aigues-Mortes est vraiment la pépite historique de la Camargue. Nous avons été séduits par cette petite ville et ses ruelles ensoleillées, construite sur un plan carré et entourée de magnifiques remparts. C’est le terme occitan Aigas Mòrtas, ou eaux mortes (c’est-à-dire eaux stagnantes), qui donne son nom à la ville. Remparts oblige, il vous faudra passer par l’une des imposantes portes de la ville pour y rentrer.

Il est d’ailleurs possible de monter au sommet des remparts pour en faire le tour. Le panorama sur la ville, les canaux et les salins est vraiment sympa !

Presque accolés aux grands murs, les salins roses s’étalent à perte de vue.

Visite des tours et des remparts d’Aigues-Mortes : 8€ (gratuit pour les moins de 25 ans et demandeurs d’emploi)

Ne manquez pas la place principale où trône fièrement la statue de Saint-Louis à l’ombre des platanes. Sur la même place se trouve l’église Notre-Dame des Sablons.

Vous pouvez aussi contempler les remparts de l’extérieur et même longer les salins sur un ponton aménagé pour les piétons.

2 | S’émerveiller dans les salins roses d’Aigues-Mortes

À deux pas de la ville d’Aigues-Mortes, vous pourrez visiter les salins du midi aussi appelés Salins d’Aigues-Mortes. Attention cependant, les salins ne sont pas roses toute l’année mais uniquement pendant le printemps et l’été.

Ces salins se visitent en petit train mais aussi en vélo ou à pied. La sortie en train en train est intéressante, et dure environ 1h15. Le conducteur du train en profite pour jouer les guides et vous donner quelques informations remarquables sur les salins. Deux arrêts ponctuent cette sortie guidée: une première pour monter en haut d’une camelle de sel (les montagnes de sel), et une autre au niveau d’un petit musée. Ces deux arrêts seront l’occasion de faire de fantastiques photos des salins, avec en arrière plan la ville fortifiée d’Aigues-Mortes.

Tout au long de la visite, on découvre avec bonheur les superbes étendues roses, et les différentes nuances des tables salantes, en fonction de leur concentration en algues et en sel.

Vue depuis le sommet d’une « camelle »

Visite des salins d’Aigues-Mortes : à pied, à vélo, en train, en 4×4, guidé ou non, de nombreuses options sont possibles. Retrouvez les toutes ici. Le salin est ouvert au public entre mars et novembre uniquement.

3 | Observer les oiseaux au parc ornithologique du Pont-de-Gau

La Camargue est le pays des chevaux et des taureaux, mais aussi des oiseaux et surtout des flamants roses! Pour les observer au mieux, rendez-vous au parc ornithologique du Pont-de-Gau qui se situe à quelques kilomètres des Saintes-Maries-de-la-mer.

Deux circuits sont proposés à travers le parc ponctués par de nombreux observatoires qui se fondent dans le paysage. Vous pourrez observer un grand nombre d’espèces qui évoluent dans les paysages typiques de la Camargue.

La teinte des flamants roses provient des minuscules crevettes roses dont ils se nourrissent. Ces mêmes crevettes prennent elles-mêmes la couleur rose de leur aliment favori: des algues microscopiques gorgées de carotène qui se développent plus particulièrement dans les eaux à forte teneur en sel. C’est d’ailleurs ces mêmes algues qui donnent la couleur rose des salins, et cette couleur se retrouve tout le long de la chaîne alimentaire!

Parc ornithologique du Pont-de-Gau : 7€50 (5€ pour les moins de 12 ans) – les horaires d’entrées varient en fonction des saisons mais la sortie se fait jusqu’au coucher du soleil.

4 | Visiter la capitale de la Camargue : les Saintes-Maries-de-la-Mer

La capitale de la Camargue n’est pas très grande et vous vous y rendrez surtout pour l’ambiance station balnéaire version camarguaise. Les Saintes-Maries-de-la-Mer possèdent une multitude de restaurants et de boutiques. La visite du centre se fait rapidement, cependant n’hésitez pas à y rester pour manger. C’est l’endroit idéal si vous êtes dans le coin et l’ambiance y est vraiment agréable.

Nous n’avons pas pu visiter l’église qui était fermée ni même aller sur son toit (compter 3,50€/personne). Il semblerait qu’au sommet de l’étroit escalier en colimaçon, on a une vue magnifique sur la ville avec ses toits et ses arènes, la mer Méditerranée et la Camargue.

5 | Découvrir une manade : une immersion dans la culture camarguaise

Visiter une manade en Camargue, c’est l’occasion de voir de près les fameux taureaux camarguais, mais aussi d’observer le travail réalisé avec les cheveaux. Nous ne savions pas à quoi nous en tenir en allant dans une manade, nous sommes sortis ravis de notre matinée passée dans une des manades les plus connues, la manade des Beaumelles.

Nous avons pu rentrer dans le quotidien des manadiers et comprendre un peu mieux les traditions d’un élevage de taureaux de Camargue. Nous avons embarqué sur un charriot tracté et nous avons pu approcher au plus près ces bêtes fantastiques pas totalement domestiquées. Notre hôte Guillaume nous a passionnément raconté la vie de la manade, le métier d’éleveur de taureaux camarguais, et aussi le fonctionement des courses camarguaises. C’est une rencontre humaine aussi où l’on comprend mieux le quotidien et la passion de ces gens.

Contrairement aux a priori, les taureaux de Camargue ne sont pas élevés pour être destinés à la corrida. Ils servent à la course camarguaise qui diffèrent en tous points de la corrida notamment sur le bien-être animal. Leur caractère sauvage est respecté, ils ne sont pas dressés et gambadent tranquillement sur de longues étendues de prairies ou de marais en fonction des saisons. Les chevaux de Camargue sont aussi un pilier de la culture camarguaise. Ils sont en effet indispensables pour pouvoir approcher les taureaux et les amener tranquillement d’un pré à un autre ou au sein de l’arène. Leur anatomie est spécifiquement adaptée à l’environnement humide et marécageux de la Camargue, notamment leurs larges sabots.

Une fois escorté à l’arène, un taureau y reste 15 minutes durant lesquelles les compétiteurs (raseteurs) doivent lui dérober différents attributs fixés au niveau de ses cornes. Parmi eux, il y a le ruban rouge appelé la cocarde qui donne aussi son surnom à ces taureaux (les cocardiers). Chaque attribut correspond à un nombre de points et une prime pour les raseteurs.
La ferveur dans l’arène, l’enthousiasme et la bonne humeur dans les rues sont le signe d’une tradition encore bien vivace. Cette identité forte et revendiquée fait aussi partie du charme de la Camargue.

6 | Rouler le long de l’étang de Vaccarès jusqu’à la plage de Piémasson

Les routes de la Camargue sont particulièrement jolies et traversent des paysages sauvages lorsque l’on quitte les grands axes. Celle qui contourne l’étang de Vaccarès jusqu’à la plage de Piémasson ou bien la route qui relie les Saintes-Maries-de-la-mer à Aigues-Mortes sont ainsi bien plus agréables que la route principale. C’est là que l’on retrouve les vrais paysages de Camargue, avec les chevaux blancs et les taureaux noirs qui contrastent avec les tons verts qui enveloppent la région.

Les étangs et marais ne se comptent plus en Camargue. Ils forment un véritable labyrinthe naturel et attirent une diversité de faune incroyable. C’est l’une des plus anciennes et des plus grandes réserves naturelles de France. Les oiseaux se déplaçant d’un étang à un autre et il est difficile de prévoir exactement leur localisation. Néanmoins, l’étang de Vaccarès, celui du Fangassier et le marais du Vigueirat sont de très bons endroits pour observer la faune aviaire de la Camargue.

Nous vous conseillons aussi de pousser jusqu’à la plage de Piémanson si vous avez un peu de temps. Si vous cherchez la tranquillité, vous serez bien ici face à la mer. Il faut aussi savoir qu’une partie de la plage est naturiste. A côté de la plage se trouve le Domaine de la Palissade qui vous offrira de belles balades entre le Rhône et les étangs.

7 | Voir les marais salants de Salin-de-Giraud

En remontant la Route de la Mer depuis la plage de Piémanson, nous nous sommes aussi arrêtés au belvédère de Salin-de-Giraud. Ce point de vue permet d’admirer les marais salants de Salin-de-Giraud avec quelques camelles au loin.

Le belvédère est complètement gratuit et il est aussi possible de réserver une visite des salins de Salin-de-Giraud qui est elle payante.

Informations pratiques Camargue —

Où dormir ?

Nous avons logé dans la maison d’hôtes le Mazet du Maréchal Ferrant à 4km des Saintes-Maries-de-la-Mer. Babeth vous accueille dans ce mazet typiquement camarguais et propose 3 chambres. Ne vous attendez pas à une maison où chaque chose aurait sa place, ici les objets s’entassent joyeusement un peu partout et contribuent à l’ambiance chaleureuse et authentique. La décoration est principalement réservée au cheval. Son fils, Lorenzo, est un acrobate qui se produit en France et à l’étranger. Nous avons passé une soirée très agréable autour d’un verre en compagnie de Babeth qui nous a bien fait rire par sa joie de vivre et son expérience de vie! Je vous recommande cette maison d’hôtes sans hésitation. Nous avons même prévu d’y retourner sur la période de noël puisqu’il semblerait que la décoration des lieux soit originale et incontournable!

Voilà le lien du site internet : le Mazet du Maréchal Ferrant

Où manger ?

A Aigues-Mortes : si vous avez envie d’une bonne pizza, on vous conseille le restaurant italien « La Viguerie » situé sur une place excentrée des rues commerçantes.

A Saintes-Marie-de-la-mer : juste à coté de l’église nous avons mangé de bonnes moules au roquefort au restaurant « Chez les Filles ».


Merci pour votre lecture !

Façonnée par le Rhône, la Camargue est une incroyable région où la nature règne dans toute sa splendeur. Nous avons adoré découvrir ces paysages, cette faune et ces traditions camarguaises. Personnellement, ce séjour m’a permis de me replonger dans les souvenirs de mon enfance puisque je suis arlésienne de naissance et que j’ai vécu à Salin-de-Giraud les premières années de ma vie.
J’espère que les conseils et les bonnes adresses de mon blog voyage vous aideront à organiser votre prochain séjour en Camargue et vous donneront envie d’aller visiter cette belle région!
Vous pouvez également suivre mes aventures quotidiennes sur Instagram.
Mylène

Note : 1 sur 5.

Pour continuer votre lecture….

Mes plus belles photos sont sur Instagram

Suivez-moi dans mes aventures autour du monde 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :